La LADDH algérienne rejoint le front des boycotteurs

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), aile HOUARI Kaddour, a rendu public jeudi un communiqué dans lequel elle exprime sa solidarité avec les organisations et militants des droits de l’homme marocains qui ont boycotté le Forum mondial des droits de l’homme, ouvert jeudi à Marrakech.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), aile HOUARI Kaddour, apporte sont soutient aux boycotteurs du Forum mondial des droits de l’homme (FMDH) qui se tient actuellement à Marrakech (Maroc).

”Le Bureau National de la LADDH exprime sa solidarité avec les défenseurs marocains des droits de l’homme, en particulier l’AMDH (Association marocaine des droits de l’homme, ndlr), qui ont décidé de boycotter cette rencontre (…)”, lit-on dans ce communiqué. La LADDH prend ainsi position en faveur des boycotteurs après avoir pris contact avec “ses partenaires marocains, particulièrement l’AMDH”, qui lui a fait part “du refus des organisateurs de ce forum de prendre en compte les propositions et projets des organisations qui activent dans le champ des droits de l’homme”.

Selon le partenaire marocain de la LADDH, les organisateurs gèrent ce forum “sans aucune transparence dans la gestion et dans le programme”, souligne-t-on dans le même document.
Estimant que ”la tenue de manifestations et la répétition de slogans concernant les droits de l’homme ne suffisent pas pour promouvoir les droits de l’homme”, la LADDH invite les militants à les promouvoir à travers “une pratique quotidienne” des principes des droits humains et “une gestion transparente et démocratique de ce type de manifestations.” “Sinon, poursuit-on dans le même communiqué, cela ne peut servir qu’a entretenir le flou sur le comportement des autorités marocaines par rapport à la question des droits de l’homme”. Un comportement que la LADDH connaît “très bien pour l’avoir vécu et le vivons encore” et qui se traduit par “un discours destiné à la consommation internationale” dans le but de donner “une vitrine démocratique”. Quant à la pratique, conclut la LADDH, elle est “aux antipodes de ce discours.”
Notons enfin que le FMDH s’est ouvert jeudi à Marrakech et s’étalera jusqu’au 30 de ce mois. Pour dénoncer les violations des droits de l’homme par le Makhzen au Sahara occidental et dans le royaume, la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) a, elle aussi, refusé de participer à ce forum et appelé toutes les organisations activant dans le domaine à le boycotter.

Auteur : LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *