La LADDH dénonce la flambée aléatoire et déraisonnable des prix

A la veille du ramadan: La LADDH dénonce la flambée aléatoire et déraisonnable des prix

le président du bureau de Chlef de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), Houari Kadour, affirme que les prix des denrées alimentaires connaissent avant le début du mois de ramadan une augmentation hallucinante et déraisonnée. Dans une visite effectuée par les membres de la LADDH aux marchés de haï Essalam, haï El Houria, haï Ben Sounna, Oum Ederrough, dans la wilaya de Chlef, une augmentation de 45 à 55% des prix des fruits et légumes a été constatée par rapport à il y a une semaine. Pour exemple : la courgette, qui se vendait il y a une semaine 30 DA, se vend à 90 DA aujourd’hui. La tomate est à 90 DA aussi, contrairement à 35 DA il y a une semaine, la pomme de terre se vend à 60 DA, les carottes sont à 80 DA. Pour ce qui est des fruits : les cerises se vendent à 600 DA, tout comme les dattes, alors que les pommes sont à 300 DA. Les fruits secs ont augmenté de 30%, alors que le kilo de viande ovine, lui, varie entre 1300, 1400 et 1500 DA. Quant au prix de la volaille, il varie entre 340 et 380 DA le kilo, alors qu’il était entre 210 et 230 DA il y a une semaine, en dépit de son abondance souligne la LADDH.

Les motifs de cette flambée des prix sont dus, selon le bureau de Chlef de LADDH, au rapport de l’offre et de la demande, à l’accaparement des denrées par certains commerçants, l’absence d’une culture de consommation, le manque ou l’absence de contrôle de la part du ministère de tutelle, l’avidité de certains commerçants de gros, ainsi que l’achat frénétique et massif de certains clients qui vident les étalages d’un seul trait.
Le bureau de wilaya de Chlef de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme, face à cette situation, dénonce ces flambées fulgurantes des prix et appelle les autorités à assumer leurs responsabilités devant ce phénomène qu’il qualifie de scandaleux.

Auteur : LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *