Solidaire avec les grevistes en grève de la faim

La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) a été informée hier, qu’un groupe de trente jeunes algériens sans emploi sont en grève de la faim, dans la ville de Hassi R’mel (Sud Algérien), depuis le 3 Août 2013.

Le but de cette action est de faire valoir leur droit au travail dans des sociétés locales ou étrangères, privées ou publiques.
Selon divers témoignages, l’embauche dans les régions du Sud se fait de façon sélective et les jeunes du Sud se retrouvent au chômage.

D’autres jeunes algériens dans d’autres régions du Sud sont également en grève de la faim.

La LADDH se solidarise avec ces jeunes grévistes, considère que leurs demandes sont légitimes, et rappelle que le droit à l’égalité entre algériens et algériennes est un droit constitutionnel. En somme, un droit au travail à tous, sans aucun autre critère que la qualification.

La LADDH demande aux sociétés de promouvoir des législations mondiales excluant toute différence entre algériens et algériennes dans le travail. Comme nous demandons avec instance aux autorités exécutoires et judiciaires la garantie des égalités dans tous les domaines, incluant celui de l’emploi. Nous invitons la société civile à dévoiler et dénoncer ce genre de pratiques qui sont une violation aux droit de l’homme et une négation de l’Etat de droit.

Auteur : LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *