Assassinat de Salwa BOUGUIGUIS

Salwa Bouguiguis, une avocate et militante des droits de l’Homme, a été tuée par une balle dans la tête par des inconnus cagoulés et en uniformes militaires, après avoir été poignardée sur plusieurs parties du corps mercredi 25/06/2014 au soir chez elle à Benghazi, peu après la clôture des bureaux de vote des élections législatives.

Mme Bouguiguis est arrivée dans un état critique au centre médical de Benghazi où elle a succombé à ses blessures peu de temps plus tard.

Le mari de Mme Bouguiguis a qui se trouvait sur les lieux au moment de l’attaque, aurait disparu selon un membre de la famille. «Nous avons perdu tout contact avec lui», a indiqué la même source, précisant qu’un gardien de la maison a été blessé par balle.

La LADDH dénonce fermement cet assassinat, et exige que cet ignoble acte  qui ne doit pas rester impuni.

La LADDH appelle les autorités Libyen à diligenter une enquête transparente pour faire la lumière sur l’assassinat, afin d’identifier tous les responsables et de les sanctionner conformément à la loi.

La LADDH rappelle aux autorités libyenne qu’il est de leur devoir d’assurer la protection des défenseurs des droits humains de sorte qu’ils puissent faire leur travail sans peur de représailles.

Auteur : LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *