L’Allemagne a expulsé 534 ressortissants algériens en trois mois

Les autorités allemandes ont mis à exécution leur menace d’expulser tous les ressortissants algériens, et aussi maghrébins, vivant en situation irrégulière en Allemagne.

Dans ce contexte  la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), affirme , 534 Algériens ont été expulsés durant la période allant de septembre à décembre 2018.

 

La LADDH  indique que depuis la visite de la chancelière allemande, Angela Merkel, en septembre dernier, les autorités allemandes ont procédé à des expulsions massives, comprenant 534 Algériens», qualifiant ces décisions de contraires aux droits de l’Homme , et demandant aux autorités allemandes de revoir ces décisions d’expulsion des ressortissants algériens.

Mr HOUARI Kaddour président de la   la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) se dit indignée par le silence des organisations internationales de défense des droits de l’Homme sur le dossier des expulsions d’Algériens d’Allemagne, alors qu’elles sont si promptes à réagir quand il s’agit des expulsions similaires menées par les autorités algériennes contre des migrants clandestins arabes ou africains.

A noter qu’environ 3 000 Algériens vivent clandestinement en Allemagne, d’après des statistiques officielles. En juillet dernier, le gouvernement allemand avait adopté un projet de loi précisant l’accélération de l’expulsion de tous les «sans-papiers d’asile» algériens mais, aussi, marocains et tunisiens, en les incluant avec les ressortissants d’origine géorgienne dans la case de ressortissants issus de «pays sûrs».

Ce brusque durcissement des autorités allemandes envers les étrangers contraste avec la grande ouverture affichée il y a deux ans par la chancelière Angela Merkel, qui s’était engagée à accueillir un million de migrants fuyant leurs pays. Mais les milieux conservateurs et d’extrême-droite avaient savamment joué sur le sentiment de révulsion provoqué par les attaques contre les femmes du Nouvel An à Cologne en 2015, lesquelles attaques ont été attribuées à des personnes issues des pays d’Afrique du Nord. Ces milieux rappellent également l’attentat du 12 décembre à Berlin qui a fait 12 morts et attribué à un ressortissant tunisien.

Auteur : LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *