LADDH : La société civile doit se mobilise

Afin de freiner le phénomène de l’immigration clandestine ‘‘El Harga’’ qui a pris des proportions inquiétantes dans notre société, le bureau national de la LADDH a organisé, hier, à la salle de conférence  A l’hôtel SABRI  a Annaba   une journée d’information et de sensibilisation sur le phénomène de l’immigration clandestine. Des représentants de la société civile, des élus locaux,  des présidents d’organisations  religieuses ont pris part à cette rencontre riche en débats et interventions.

Pour Mr HOUARI Kaddour  le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme ‘’ LADDH’’ , les villes côtières d’Algérie    enregistrent quotidiennement  des tentatives d’immigration clandestine où des familles avec  enfants,  des  jeunes  hommes et des femmes  fuient par dizaines, voire par centaines le pays au bord   d’embarcations  de fortune  et ce  au  péril de leur vie.

Estimant qu’il est urgent que la société civile  algérienne  se mobilise pour sensibiliser les jeunes contre le danger de ce  phénomène, Mr HOUARI kaddour déclare qu’il faut combattre ce fléau en dissuadant ces milliers de jeunes tentés par l’aventure de la « harge » suicidaire à bien des égards.

De son coté, le secrétaire national de la Ligue en charge de la communauté et des relations extérieures, Mahmoud Djenane appelle les jeunes algériens  à  s’inspirer  des valeurs de nos ancêtres  qui étaient des héros et  qui ont su  affronter les difficultés de la vie.  Pour Mr, Mahmoud Djenane   , le phénomène   de l’immigration clandestine est l’affaire de tout le monde y compris la société civile.

Le plus malheureux dans ce phénomène ce sont les gardes –côtes qui interceptent les embarcation remplies de ‘‘haraga’’ composés,  de familles  qui quittent en groupe le territoire national telle les tentatives échouées d’une famille à Annaba la semaine dernière,  d’une autre à Mostaganem  et  celle de la  mère de famille à Oran qui, en tentant de rejoindre les côtes espagnoles à perdu sa fille de 2 ans, explique M  , Mahmoud Djenane.

Ce dernier indique qu’une commission nationale de lutte contre  l’immigration clandestine  a été crée récemment au niveau des wilayas côtières au sein de sa coordination afin de freiner ce fléau suicidaire.

En outre le Secrétaire général de la LADDH Bencheikh El Hocine Dhia Eddine a pointé du doigt un certain discours nihiliste  et pessimisme. Le même orateur a invité la société civile, les politiciens d’effectuer des compagnes de sensibilisation nourrissant l’espoir d’un avenir pour cette jeunesse.

Auteur : LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *